prince.jpeg

Le prince ( la princesse) charmant (e)Wall Disney a été remplacé par le ( la) charmante yogi (ni)….

Le yogi ne boit pas d’alcool, il ne s’énerve jamais, il a dompté son ego, il agit sans porter d’attention aux fruits de ses actes, il a une hygiène de vie parfaite, il est beau, spirituel, il est thérapeute, il donne son avis sur tout, il balance quelques théories non digérées sur une sagesse Hindoue, Vedique, Patanjalesque, Tantrique… recrachée après un séminaire tout frais…

Des qu’il se passe quelque chose, le yogi parle, il est thérapeute, guru, psy, coach, coach en santé, en nutrition, en développement personnel, en communication, en musique….

Ah ce sacré Yogi il est merveilleux, il sait tout sur tout,…la liste n’en finit pas de tous les mérites qui lui sont attribués et bien sûr, le yogi œuvre à incarner son rôle avec brillo…

Apres bientôt 10 ans que je pratique cet art…et bien j’arrive a affirmer que
Plus le yogi répond avec brillo à ces critères et plus si on grate un peu cette vitrine, et bien on découvre l’inverse…ca vous parle ????
Comme si une loi pouvait être :
Plus je m’emploie à paraître équilibré, moins je le suis…
Plus je m’emploie a paraître sage, patient, calme, thérapeute, coach…moins je le suis…

Comme je vous l’ai déjà précisé je pratique l’anti-thèse de ce yogi-yoga…qui vend une image PARFAITEMENT MARKETÉE, lourde, rigide, trop parfaite, trop théorique…

le héro Yogi a remplacé le héro Wall Disney…le prince ( ou la princesse) charmant (e) est devenu le yogi charmant…

Je pratique et je partage ( ou du moins j’essaie !) l’inverse!!!
les personnes que je croise dans mes cours peuvent en témoigner, allez y les amis !!!
Pas de perfection affichée, pas besoin de jargon spirituel, assumer clairement ses vulnérabilités, ses défauts, ses interrogations, ses limites…
Et plus je pratique et plus je suis confronté à mes défauts, mes faiblesses, mes failles…donc le Yoga est une ouverture à tout cela.
Plus je semble avancer…et plus je découvre que je ne sais rien (vieil adage qui m’agace parfois, comme beaucoup ( hahaha), mais qui est tellement juste !!!)

Et je vous partage mes pratiques corporelles et non corporelles non pour professer, non pour enseigner, non pour afficher un idéal à atteindre, non pour montrer que je suis la classe yoguique incarnée….

Juste pour le plaisir d’avoir vos retours, vos commentaires, vos réactions, vos indignations, vos ajustements…

Si parfois un des textes fait écho, ou une variation sur une posture vous apporte une idée, une envie d’explorer à votre tour, ou alors justement de pas vous hasarder dans la proposition que je partage…

Alors le partage remplit sa mission…

Et si vous me le communiquez alors il remplit doublement sa mission, à savoir que vous m’apprenez quelque chose…vous m’ apprenez que ça vous a servi, ou que vous vous en fichez, ou que ça vous intéresse pas…ou que vous le feriez comme ceci, comme cela…

Partager en toute simplicité ce qui a été reçu, et surtout longuement pratiqué, digéré, remis en question…

Aucune vérité, aucune perfection, aucun enseignement…

Juste un pèlerin qui de temps à autre partage un bout de son chemin…à d’autres pèlerins…

Avec chaque jour la découverte que le chemin se déroule et se dérobe sous chaque pas…

Donc par ces partages, j’apprends de vos retours…

Donc amis NON YOGIS je vous invite à réagir, à inviter des pèlerins succeptibles de réagir ( ET NON PROFESSER!!!) sur ce groupe, bref…

Et je vous souhaite de vivre avec joie et humour vos imperfections, vos failles, vos défauts pour incarner les anti héros que nous sommes tous !!!

masquesyoga.jpeg

Et si nous n'étions qu' un amas de masques, rien que cela…Jouons avec eux…Au bal masqué !

Certains masques nous plaisent, d’ autres nous déplaisent.

Nous passons notre temps soit à vouloir les changer, en adopter de nouveaux, acquérir un masque qui nous séduit plus, plus en adéquation avec qui nous croyons être.

On va déployer une énergie folle pour emprunter le masque du bon Yogi, du bon mari, du bon père, du bon ami, du méditant…

On va avoir tendance à enlever, ou vouloir virer les masques tels que celui du stressé, de l’impatient, du colérique, du jaloux…bref tous ceux qui nous semblent « mauvais »…

Une question, pourquoi ne pouvons nous pas nous contenter de juste jouer à fond les masques qui nous sont proposés par la Vie…

Pas en sur-jouer certains et en rejeter d’autres…

S’autoriser à vivre au travers de ces masques…tels que nous les avons reçus.

Et commencer à accepter ce jeu comme un divin cadeau, comme chance, comme façon de déguster ce que la Vie nous apporte et nous propose d’expérimenter.

Arrêter de vouloir choisir, maitriser, comprendre, arranger, corriger, améliorer les masques, la vie…

Qui sommes nous pour savoir ce qui est bon…mauvais…ne pouvons nous pas rester humbles et non jugeants ?

S’amuser à devenir de plus en plus intimes avec nos masques, et être très à l’aise avec ces masques, voir ce qu’ils nous font faire, ou ils nous mènent, dans quelles situations, et se laisser visiter tout ca…

En restant clairement conscient que nous ne sommes pas ces masques, ni ceux qui nous font rêver, ni ceux que nous détestons…

Nous ne sommes pas cette belle personne avec toutes ces qualités, pas plus que nous sommes celle avec nos défauts…

Tous ces masques nous mettent face à notre pluralité, notre infinité…

Ca devrait nous amener à cette incapacité à nous définir, incapacité à nous comprendre, incapacité à nous trouver…quelle aubaine !

Enfin arréter de vouloir « travailler sur nous » !!!

C’est devenu un grand fantasme, j’entends tout le monde vouloir travailler sur lui…au lieu d’accepter, de composer, voire de jouer avec ces masques qui nous dérangent…

Ce qui nous dérange, nous ne le sommes pas…nous l’empruntons pour expérimenter une facette de la vie qui nous est proposée…

Ne peut on pas accepter ces masques comme merveilleuse chance de rire de nous, de nos défauts…qui ne sont pas nous, juste ces masques…

Et donc en jouant le plus habilement possible ces masques on chemine vers la Connaissance de qui nous sommes…

Et cette connaissance est de plus en plus une Inconnaissance, à savoir que l’on commence à comprendre que sous tous les masques, autour, d’eux, même en eux…nous sommes quelque chose qui ne se saisit pas, qui n’a pas de contours définis, qui s’exprime au travers de ces masques, mais qui n’a absolument pas les limites, les formes, les contours de ces masques…

Chaque fois que l’on essaie de se définir, on se prend juste pour le masque du moment…

Y a t il une peur la dessous? Peu importe…les peurs ne sont-elles pas aussi des masques ?

Est-ce un reflexe mécanique du mental qui joue sa partie en permanence…lui aussi il a le droit de jouer son rôle d’étiquetteur, de donneur de leçons « ceci » est bien cela non…

Amusons nous de ce « vilain » mental, qui au passage quand il nous produit des rêves magnifiques, il revêt un masque qui nous plait plus…et on l’aime bien finalement…

Alors les amis, c’est la proposition du moment, jouons et amusons nous de tous ces masques qui nous sont GRACEUSEMENT et GÉNÉREUSEMENT prêtés et grâce auxquels nous goutons à la vie…

Pas de pression à essayer les masques du voisin, même s’il nous les vend bien…il a l’air parfait ce yogi, ce méditant, cet homme, cette femme…ne convoitons pas les masques du voisin…

Ne peut on pas penser que nos masques ont été « divinement », subtilement, mystérieusement choisis pour nous…pour nous embarquer sur ce chemin de l’Inconnaissance…

Une fois de plus ça nous ramène à l’humilité d’accepter le jeu qui nous est proposé par le chef d’orchestre, Dieu, l’Univers, le Cosmos…la aussi, accepter de ne pas savoir ce qui se cache dessous…mais être conscient que ca nous dépasse…

Alors les amis, l’exercice du jour…jouer à la perfection avec tous les masques qui nous sont offerts…sans jamais s’identifier à ces masques…

De temps en temps on oublie que c’est un masque, et la vie nous assène assez rapidement le coup de massue pour nous rappeler que nous sommes autre chose…

La vie comme merveilleux bal masqué…ca vous va ?