219840845_985465472210470_8809348805431500205_n.jpeg

Remonter le courant de la respiration pour revenir à notre « Pure Nature »!

Ecouter, Observer l’inspir, l’expir, laisser faire, sans rien ajouter …se laisser malaxer, brasser, embarquer par les mouvements de la respiration quels qu'ils soient...

Ça respire en nous, sans nous…être de plus en plus intime avec ces mouvements qui ne dépendent pas de nous…

Plus on observe le va et vient…et plus on pressent que sous la respiration grossière, mécanique, il y a un mouvement plus subtil, une pulsation naturelle, spontanée, organique et non mentale, non "humaine", non de celui qui comprend, qui maitrise, qui met du sens, qui améliore en allongeant ceci, puis cela…

Se taire et sans aucun support externe, se laisser guider par le souffle… quel challenge pour celui qui a toujours besoin d’être guidé, accompagné, rassuré…à la recherche d’une histoire méditative pour atteindre tel bonheur, tel état de cessation des pensées…

La pulsation qui im-pulse la respiration, c’est la même Force de Vie qui pulse chez chaque être humain, chaque animal, chaque organisme vivant…

Ainsi se calibrer, débrancher l’homme pour se brancher sur cette Pulsation c’est se relier à la Pulsation Mère, comme si une Pulsation Unique, une seule et unique se divisait et rayonnait par générosité pour donner la Vie à tous ces organismes…

Suivre ce fil de la respiration pour plonger dans la Respiration, qui est aussi suivre la pulsation pour plonger dans la « Pulsation Mère », c’est comme remonter un cours d’eau pour plonger dans sa source…

S'abandonner à ce mouvement, le coller, lui laisser prendre toute la place avec patience, persévérance…jusqu'à à ce qu’il nous absorbe totalement…c’est aussi plonger et se fondre dans l’Unique…

Cela nous ramène à une évidente humilité, réaliser que nous ne sommes pas maitres à bord, notre corps, comme le font tous les organismes vivants, réalise des milliers d’opérations pour se maintenir en vie…celles-ci sont engrammées dans nos cellules.

L’homme invente des méthodes, des techniques incroyablement sophistiquées pour optimiser, maitriser, conquérir, ce qui est déjà magnifiquement et inégalablement bien orchestré…en lui…

Il lui suffit juste d’être disponible à cela…

Chaque jour nous nous remplissons d’objectifs, de pensées, d’émotions…de choses à faire et qui écrasent complètement cette vie Naturelle…Alors que notre corps nous propose d’éclairer l’extérieur au rythme de l’intérieur…

Le Silence intérieur peut écouter le bruit extérieur, si stridents soient-ils, la respiration organique subtile peut supporter une respiration superficielle plus saccadée, plus fonctionnelle lors d’une forte émotion, d’une activité intense…

Chaque posture de yoga, chaque tension physique, chaque émotion inconfortable, chaque pensée…sont autant d’entrainement pour débrancher la mécanique des automatismes externes…et revenir à cet ambiance organique comme grille de lecture.

Il y a juste à apprendre à se calibrer, se connecter à l’univers intérieur qui Vit, qui Pulse, qui Vibre, qui coule...le seul hic est que ca demande, du temps, beaucoup de temps...

L’observer, l’écouter, le suivre inconditionnellement…jusqu’à être absorbé…et s’y fondre.. .

Puis vivre à partir de cette ambiance…que ce soit elle qui irradie la vie extérieure…

Pas besoin d’en faire une méthode, un chemin, un outil, un dogme, une école, une voie…

C’est juste la, brut, naturel, spontané, organique et à portée de main...

Bonne écoute..

Remonter le courant de la respiration pour revenir à notre « Pure Nature »!

La pratique, à la vie et à la mort

OUI l’asana ( la posture) n’est que la partie visible du Yoga!!!

Du déclic au non-déclic…la loi de l’absorption !

Re-deviens Terre...

Tel que tu es sois, ou le plaisir de se frotter à ce qui nous dérange de nous-même

Le prince et ou  la princesse charmant(e) Wall Disney a été remplacépar le ( la) charmante yogi (ni)….

Et si nous n'étions qu' un amas de masques, rien que cela…Jouons avec eux…Au bal masqué !

« Ô toi qui cherches le chemin qui conduit au secret, retourne sur tes pas car c’est en toi que se trouvent le chemin et le secret »

Le Non-Yoga ou l’art d’arpenter les « Chemins qui ne mènent nulle part »